Le CPA : un travail de concertation entre les partenaires sociaux

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Jeudi 9 février a débuté la concertation entre organisations syndicales et patronales consacrée aux futures étapes du Compte personnel d’activité, prévu par la « loi Travail ». Lancé officiellement le 12 janvier 2017, le Compte personnel d’activité,  fruit d’une longue concertation avec les partenaires sociaux, marque une avancée majeure pour les droits des salariés (droits supplémentaires aux salariés non qualifiés, garantie jeunes généralisée, droit universel à la formation…). Il regroupe sur un portail unique le compte personnel de formation (CPF), le compte pénibilité et le compte engagement citoyen, avec l’objectif de rattacher les droits sociaux à la personne et non plus au statut, ce que nous avons déjà évoqué dans ce blog (lien).

Outil voué à évoluer grâce à la concertation avec les partenaires sociaux, à laquelle la loi travail a donné une valeur officielle,  le CPA a déjà fait, en moins d’un mois,  l’objet de 130 000 ouvertures de comptes.

Au cours cette première réunion, de nombreuses pistes, destinée à ouvrir de nouveaux droits au sein du CPA, ont été évoquées. L’ensemble des participants ont convenu de les approfondir au cours de deux séances de travail avant la fin du quinquennat : la première sera consacrée au renforcement du CPA comme instrument de sécurisation des parcours professionnels. Elle implique notamment un travail sur les « freins périphériques à l’emploi », tels que le logement, la mobilité et la garde d’enfants, avec une double exigence d’efficacité et de justice sociale.  La seconde séance sera consacrée au CPA comme instrument d’autonomie de la personne, qui décidera du moment et de la manière dont elle utilise ses droits et permettra de débattre de cette dimension et des leviers qui pourraient être mobilisés. Le CPA sera désormais mobilisable non seulement pour suivre une formation, mais aussi pour faire un bilan de compétences ou être accompagné dans un projet de création d’entreprise. Frédérique Massat suit avec attention l’évolution de cette mesure qui valide l’orientation prise par la Majorité en faveur de la modernisation du modèle social français.

Le portail numérique le rendant accessible est officiellement ouvert ce 12 janvier : lien.

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Voir tous les articles

Rechercher sur le blog