2017, construisons un avenir serein au nom de la démocratie

f-massat-182
Tweet about this on TwitterShare on Facebook

C’est avec une émotion particulière que je vous adresse aujourd’hui ces vœux, qui sont mes derniers en qualité de députée.
J’ai annoncé la décision de ne pas me représenter cet automne, après l’avoir mûrement réfléchie. Elle se base sur la conviction profonde que le renouvellement de notre classe politique est nécessaire afin de consolider les bases de notre démocratie, de la garder à l’abri des tentations populistes et du risque d’un certain essoufflement.
Durant ces dix ans à l’Assemblée, j’ai contribué à l’élaboration de la loi en tant que députée, puis en tant que première femme élue à la présidence de la commission des affaires économiques. Ces dix dernières années m’ont aussi amenée à arpenter cette première circonscription de l’Ariège, accompagnant les projets locaux et me faisant l’écho des préoccupations de ses habitants. A l’avenir, mon engagement pour nos valeurs de gauche, de progrès, et pour notre département se poursuivra sous des formes différentes, mais toujours avec la même énergie et la même passion.

J’assume avec fierté le bilan de notre Majorité. Ensemble depuis 2012, nous avons redressé le pays, fait face à des crises sécuritaires majeures et mené à bien des chantiers essentiels, afin d’adapter notre société et ses lois aux transitions numériques, énergétiques et socio-économiques que nous traversons. Nous avons modernisé notre protection sociale et notre politique familiale, refondé notre projet éducatif, amélioré la compétitivité économique de notre pays et pris toute la mesure des enjeux en matière d’environnement, de climat et d’énergie, avec la transformation de notre appareil industriel et de notre modèle agricole en un projet agro-écologique. Le Parlement n’a cessé de légiférer pour la reconquête de l’emploi, le retour de la justice sociale, la défense du pouvoir d’achat et la réduction des déficits. La baisse historique du chômage, qui s’est accélérée en France sur les trois derniers mois, montre que nos engagements portent leurs fruits. Que ceux qui dénoncent l’action de notre Majorité prennent de la hauteur et réfléchissent aux programmes du noyau dur de la droite et de son extrême ; piétiner notre modèle social et remettre en cause ses acquis à coups de mesures ultralibérales et conservatrices ébranlera durablement notre société.

Nous avons le devoir de nous unir au nom des valeurs d’égalité, de fraternité, de solidarité et d’altruisme qui sont les nôtres, pour faire en sorte de pérenniser les orientations prises sur la voie de la solidarité de la compétitivité, de la transition énergétique, de la réorientation européenne. Nous devons mettre toutes les chances de notre côté et graver nos acquis dans un nouveau récit national et européen. Nous devons toujours avoir à l’esprit que l’unité de notre famille politique est notre force, que nos choix nous mobilisent pour l’avenir.
Durant cette année 2016, les ailes noires et sanglantes de l’obscurantisme et de la terreur ont de nouveau jeté leur ombre sur notre pays et sur bien d’autres. Des bouleversements politiques majeurs, du Brexit à l’élection de Donald Trump aux États-Unis rendent l’avenir incertain. Dans cet environnement anxiogène, nous avons le devoir de préserver la cohésion nationale, garante de la grandeur de la France et de créer les conditions permettant à la confiance de prendre le pas sur la peur. Soyons fiers de la communauté de valeurs et de la robustesse des institutions de notre République. La France doit se montrer forte en allant de l’avant, en poursuivant ses réformes, en modernisant la vie politique, en améliorant l’existence des générations actuelles et en donnant aux générations à venir les moyens d’une vie meilleure.

L’année 2017 se place sous le sceau des élections présidentielles et législatives. Une nouvelle fois dans notre démocratie, le débat va vivre. La démocratie nous amène chaque jour à nous confronter, nous améliorer, par la force des arguments et des propositions qui font nos lois. La cohésion nationale n’est pas l’alignement politique mais l’idée de se rassembler autour de ce que nous sommes. Réfléchir à quelle société nous voulons est essentiel, car le populisme, la mouvance d’extrême droite et son lot d’intolérance et de haine sont des dangers mortifères pour notre démocratie. Demain, la République sera au rendez-vous d’une nouvelle page, et elle doit savoir prouver à ses enfants sa solidité, son utilité et sa capacité à rassembler dans les moments fondateurs de son histoire.

C’est avec cette confiance, cette espérance et cette foi en l’avenir que je vous présente tous mes vœux. Bonne et heureuse année 2017, pour vous-mêmes et ceux qui vous sont chers.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Voir tous les articles

Rechercher sur le blog